• "La raison peut nous avertir de ce qu'il faut éviter, le coeur seul nous dit ce qu'il faut faire "

    Pourquoi est-ce que malgré ma fuite devant K. et l'admiration qu'il me portait j'ai laissé ce titre sur mon blogg ?

    Je me suis souvent posée la question et la réponse je l'ais trouvée il y a quelques jours.. Alors que je tentais d'effacer ce titre pour en mettre un autre à la place je n'ais pu m'y résoudre.. C'est comme si ma vie allait perdre son sens.. Comme si ce titre n'était pas là pour rien..

    Comme si une partie de moi même se refusait à croire que la raison peut décider de tout.. Comme si cette citation me serait encore bien utile, et je n'avais pas tord.

    Pourquoi est-ce que malgré ma décision d'annuler ce rdv avec K. je ne cessais pas de penser à lui ? Pourquoi est-ce que ça me rendait triste de ne plus avoir de contact avec lui ? Pourquoi est-ce que ça me rendait triste de ne pas lui avoir donné sa chance ? Pourquoi est-ce qu'il me manquait tellement avant que je ne sois avec Fabrice et même maintenant que je le suis toujours ??? Pourquoi ?!

    J'avais besoin de savoir.. Pourquoi je pleurais l'absence de K. tous les soirs, pourquoi est-ce que j'avais le blues en pensant à lui tous les jours..

    Pourquoi est-ce que c'est avec lui que j'ai envie de faire l'amour et pas avec Fabrice..

    Alors j'ai repris contact avec K., il en fut très surpris.

    Je lui ais dit que j'avais besoin de savoir ce que ça donnerait en vrai, besoin de savoir pour que mon esprit ne soit plus hanté par le regret de ne pas avoir tenté l'aventure.

    Il m'a avoué m'avoir menti et que je lui manquais terriblement, qu'il se morfondait en silence dérrière son écran et qu'il n'y croyait plus, même si, au fond de lui, il espérait que je revienne un jour dans sa vie et que toutes les relations qu'il avait tenté d'avoir avec des femmes durant notre coupure de contact avaient échoué parce qu'il ne cessait de penser à moi et que ça le rendait malade.

    On s'est parlé des heures sur msn, il avait l'air tellement heureux que je reprenne contact avec lui. Moi aussi. Il me manquait tellement.

    Mais ce qui me manquait par dessus tout c'était sa voix, la façon qu'il a de me parler, son caractère attachant, son humour et les petits soupirs et silences qu'il emet lorsque je l'attendri. Son côté fleur bleue et romantique, son côté posé et sérieux, amusant, attentionné et tout ce qui va avec.

    J'ai repris son numéro de téléphone, on a parlé pendant des heures après ça. Je me sens si bien quand il me parle. C'est allucinant.

    A la fin de la conversation il m'a demandé si je pensais lui donner rendez-vous dans quelques mois sérieusement.. Je lui ais dit oui.. Il m'a demandé quand exactement et à sa grande surprise je lui ais répondu : samedi !

    Il a d'abord pensé que c'était une blague.. Mais ça n'en était pas une. J'étais vraiment sérieuse.

    J'veux comprendre ce qu'il se passe dans mon coeur, voir ce qu'il se passe entre nous deux. J'veux pas attendre.

    Samedi c'est ce matin .. Il est 02h10 et je me lève à 05h00 pour me faire belle..

    Départ à 06h40 à l'arrêt de bus..

    Pourvu que ça ne foire pas.. Pourvu qu'aucun de nous deux ne soit déçu.

    Pourvu que ce soit magique. Pourvu qu'il me plaise. Que je lui plaise aussi.

    Pourvu que ma raison ne me rattrape pas.

    Demain c'est mon coeur qui va au rendez-vous.

    Jveux qu'il me fasse rêver, j'veux vivre un compte de fées avec lui, que ce soit lui le prince charmant.

    J'me fous de Fabrice, je n'ais même pas envie d'être avec lui.

    Le seul à qui je pense ces jours-ci c'est à K.

    Il me manque. Terriblement. Mais comment peut-on se manquer sans s'être jamais vus ?

    Je n'en sais rien, j'ai besoin de savoir.

    RDV demain soir les Gens, j'vous raconterais ce qui s'est passé..

    En espérant que ça se passe bien et même plus que ça..

    Bonne nuit les Gens.




  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Décembre 2007 à 10:50
    Le coeur...
    A ses raisons que la logique ignore ! J'ai connu ce dilemme de l'esprit à mes 17 ans. Ce fut un amour platonique et encore aujourd'hui à 50 ans, il m'arrive d'y penser. C'est le doûte, le regret de cette relation avec cette amertume de l'inachevé qui m'a longtemps hanté et m'a empêché de vivre amoureusement avec d'autres gentes dames. Votre démarche est bonne dans le sens du besoin de savoir, contrairement à moi, qui n'a jamais pu savoir. Bien à vous Isag. Armanny
    2
    Samedi 29 Décembre 2007 à 11:11
    Décidément...
    C'est une histoire assez courante dans la vie d'un être humain, car ça m'est aussi arrivé... Je trouve toujours étrange d'être autant attaché à quelqu'un que l'on n'a pas vu, avec qui on n'a pas "vécu". L'expérience m'a montré que c'était soit un coup de foudre qui ne durait pas, soit une déception... J'espère que pour toi ça ne sera ni l'un ni l'autre ;)
    3
    Lundi 31 Décembre 2007 à 00:13
    Echo pas si lointain
    J'espère que le tien t'aura porté chance... Tendres pensées.
    4
    Mardi 1er Janvier 2008 à 16:58
    C'est au plus profond...
    De la nuit que renaît le jour... Pour 2008... Amour, gloire, beauté... Et la santé pour l'éternité ! Bien à vous, Isag. Armanny
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :