• Hier

    Jour de repos.

    Ma Cé. d'amour est venue me chercher chez moi. En retard comme d'hab' mais c'est pas grave, j'suis jamais préssée (enfin presque lol).

    On a tracé direct Mc Do. On s'est fait un festin d'américaines lol (non mais..A quand le régime ?!)

    On s'est callées au bord du lac. On a papotté pendant des heures. On a commandé tout un tas de fringues sur des catalogues... On s'est bien ruinées...

    On a flambé tous nos sous.. Après pour achever la chose on est allé en ville, faire les magasins de chaussures et de fringues.. Rhoo et puis mince, il faut bien mettre un peu de nouveau dans nos vies de temps en temps et puis j'profite de cette élan esthétique chez moi, j'ai envie de ressembler à une vraie femme avec des chaussures à talons, des jupes, des fringues classes et des accessoires funs.. J'veux plus mettre mon jeans et mes baskets, mon pancho vieillo..

    Depuis que j'ai rencontré Cé. j'ai envie de changer, elle m'apprend à devenir quelqu'un de respectable aussi bien physiquement que mentalement.

    D'ailleurs depuis quelques jours les gens beuguent en me voyant, c'est marrant malgrè un peu de gêne pour moi d'être observée de la tête aux pieds..

    Ils ont pas l'habitude de me voir comme ça, il faut les comprendre.. D'un jour à l'autre je passe de mademoiselle pouillon à une femme d'affaires.. Du coup ils savent plus très bien si c'est moi ou pas, qu'est ce qui m'arrive, ais-je une révélation ?!

    Alala ces gens.. Qu'est ce que c'est marrant de se mirroiter dans leur regard et d'observer leurs réactions (parfois ridicules lol).

    Enfin bref, j'arrive au sommet de moi-même. Je suis presque vraiment moi. Mon caractère est ressorti, il a été travaillé pendant des années et mon physique c'est presque ça. Je m'arrange de jour en jour. Mon âme reste toujours la même, je me bats toujours pour les mêmes valeurs et les mêmes causes ! Je suis enfin moi, pas tout à fait libre mais moi quand même.

    M. avait raison. Il faudra que je coupe le cordon ombélical avec mes parents un de ces quatres.

    ça a recommencé le chantage affectif. Maman s'est vendue toute seule il y a deux soirs. Je lui ais dit qu'à Noel je serais sur Paris. Elle m'a dit : "Tu es ma fille et tant que tu vivras sous mon toit tu n'iras pas à Paris. Tu n'es pas assez grande. Et de toute façon tu ne peux pas te passer de nous, tant que tu dépendras de nous financièrement tu feras ce qu'on te dira."

    Tadam, la voilà la vérité. Papa et maman refusent de me voir grandir et me retiennent grâce à leur argent. J'ALLUCINE !

    Vous voyez c'est pas moi qui l'ais inventée celle-là, elle le dit clairement "tant que tu dépendras de nous financièrement tu feras ce qu'on te dira."

    C'est dingue quand même comme je suis couvée. A 16 ans à peine alors que mon cher fréro en avait 12 mentalement (et depuis ça a encore régraissé) ils l'ont laissé partir en corse chez une inconnue et moi niet, quedalle. Zéro. Rien du tout !

    J'ai 18 ans et j'ai toujours pas le droit de partir en vacances comme une grande. Et moi au moins j'suis capable de m'assumer toute seule, je sais ce que je fais et je suis responsable, contrairement à d'autres mais bon...

    Vous comprenez le fait d'être une femme me rend faible, et en plus j'ai vraiment pas de bol, j'suis la ptite dernière. Malheur à moi. J'aurais du naitre avant ! C'est d'la faute à mes parents ça..Grr

    Bref ce n'est pas demain que je serais récompensée par mes parents d'avoir bien étudié, d'avoir été raisonnable et de ne pas avoir fait de grosses bêtises. C'est bizzarre tout ça quand même, en grandissant je remarque que les idiots et les incapables sont trop souvent privilégiés par rapport à ceux qui se donnent du mal pour devenir le plus parfaits possible.

    On fait tout notre possible pour plaire à nos parents, pour qu'ils soient fiers de nous et finalement quand on réclame notre récompense ils nous envoient chier. "Quoi, tu veux aller à Paris! Non mais t'es folle ou quoi, tu veux que je fasse une crise cardiaque avec tes conneries ?!"

    Et là on en revient toujours au même point, j'ai des parents coincés et vraiment très étroits d'esprits, pour ne pas dire totalement fermés à toute proposition. Mon père dit non avant même de m'avoir écouté. C'est sympa tout ça.

    Et dans l'affaire on se demande à quoi ça sert d'être majeure, puisqu'on peut pas couper le cordon avec ses parents et qu'ils s'obstinnent toujours à prendre les décisions à notre place et ça malgrè le fait qu'ils ne soient pas forcément un bon exemple.

    Enfin, voilà. Tout ça pour vous dire que j'méttouffe. Entre un père papa poulet et une mère irresponsable. J'suis vraiment servie mais bon quand même j'me plaint pas trop..enfin si juste un peu mais j'suis quand même plus heureuse que les z'enfants du tiers monde qui vivent sur une décharge sans nourriture ni parents et qui en plus sont très malades..

    Bon OK, j'ai envie de raler aujourd'hui et j'assume parfaitement. Mais je maudit mes parents. J'sais pas s'ils savent à quels point ils sont une barrière dans ma vie et un contre exemple. Oula, je crois que ça leur ferait plaisir d'entendre ça...

    Bon tout ça pour vous dire que dès que j'ai mon BAC, même avant, il faut que j'ai mon permis et que j'me trouve un boulot pour que mes parents me lâchent enfin, que j'sois loin de leurs yeux et de leurs décisions à la noix. De leur inaptitude à être parents et j'en passe des bonnes...

    ça dure comme ça depuis des années et là je commence vraiment à saturer. Mon psy m'avait dit parles et ça ira mieux.

    J'ai parlé, j'ai marchandé, j'ai crié, j'ai hurlé de toutes mes forces et taper du poing autant que j'ai pu. J'ai explosé, j'ai implosé mais rien n'y fait. Ma rage grandit de jour en jour et mes parents sont toujours aussi idiots.

    Il faut que j'parte de cette maison d'abrutis. J'deviens cinglée.


  • Commentaires

    1
    Dame Claudia
    Jeudi 25 Octobre 2007 à 19:20
    Ouais...
    Mais t'as pas les moyens, surtout que t'as tout claqué en fringues lol Allez, tiens bon, tu peux prendre le prétexte des études pour y aller, à Paris, toute seule comme une grande dans un appart :) ('fin moi c'est le truc que j'avais trouvé pour aller habiter Toulouse tout seul à 17 ans ;p)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :